On entend souvent parler d’options d”hébergement lorsqu’il s’agit de biens immobiliers.

Votre premier hôte partagé (hébergement mutualisé) est un peu comme cet appartement que vous avez partagé en colocation et dans lequel vous étiez 19. Lorsqu’un d’eux ou un voisin a décidé de mettre le son de sa sono à fond à 2 heures du matin, lorsque l’autre est en état d’ébriété à la même heure, cela peut vous affecter.

Après avoir fini vos études et réussi tous vos examens avec brio, vous décidez de déménager de chez vos parents et d’acheter votre propre bien immobilier, vous aurez plus de responsabilité du coup, comme c’est le cas pour un propriétaire de VPS.

Le client d’un Serveur privé est semblable à un propriétaire. Il aura plus de frais, plus d’espace de travail et plus de responsabilité en cas de problème.

Le déménagement d’un appartement à un autre ou à une grande maison n’est pas si différent que le transfert d’un hébergement mutualisé vers un VPS.

4 signes révélateurs qui dit que vous êtes prêt à envisager une migration sur un VPS:

  • Votre site internet se charge très lentement
  • Vous avez une erreur 500 de dépassement de bande passante
  • Vous devez exécuter certaines applications et votre plan d’hébergement ne le permet pas
  • Vous avez de plus en plus de trafic et vous désirez plus de stabilité et de sécurité

Si vous avez deux ou plusieurs de ces signes, il est temps de faire une mise à niveau. Nous parlerons de migration.

Remarque: Certains hébergeurs comme notre société pouvons le faire pour vous.

Il est intéressant de noter que la plupart des meilleurs hébergeurs de sites offrent divers services de migration. Par exemple, si vous êtes déjà client HOSTING-FREE, vous pouvez mettre à jour votre offre vers un VPS et demander la migration.

Je tiens à vous avertir qu’il faut examiner les objectifs sur le long terme avant de souscrire à un contrat d’hébergement web.

Si vous désirez dépasser les 100 000 visiteurs / mois, allez de l’avant et opter de suite pour un plan VPS. Choisissez toujours l’hébergement Web qui vous permettra de grandir en toute simplicité. Vous voulez une société d’hébergement avec des critiques élogieuses concernant les services proposés, choisissez notre société qui offre aux clients, une grande flexibilité.

Etape 1 (facultatif) : Transfert de votre nom de domaine vers un autre registrar

Ayant connu quelques frustrations avec le transfert de nom de domaine, je me sens obligé de proposer le transfert de votre nom de domaine vers un registraire de domaine. Cette étape est facultative mais peut vous faire économiser quelques médicaments dû à des maux de têtes soudain. Il y a une période de 60 jours obligatoire après l’enregistrement initial ou tout transfert mais vous êtes libre de choisir le registre pour votre nom de domaine.

Etape 2: Exporter votre base de données du site et télécharger les fichiers de votre site

Que vous exécutiez Joomla, WordPress ou un autre CMS, ou rien de ce qui précède, vous aurez besoin d’exporter votre base de données et de télécharger les fichiers de votre site internet.

Si vous utilisez cPanel, Plesk, ou tout panneau de commande, vous pouvez en quelques clics lancer une sauvegarde en utilisant les assistants de sauvegardes et de restauration.

Dans le cas de cPanel, vous pouvez sauvegarder l’intégralité de votre site Web, télécharger les fichiers de sauvegardes puis télécharger le fichier sur votre nouveau serveur virtuel. Des outils tels que l’assistant de sauvegarde de cPanel sont idéals.

Maintenant, nous allons exporter la base de données manuellement. Puisque vous êtes toujours sur votre hébergement mutualisé, vous pouvez vous connecter à votre base de données grâce à PhpMyAdmin.

  • section cPanel –> Bases de données –> phpMyAdmin
  • Plesk –> onglet Sites Web & Domaines –> Cliquez sur “bases de données” sous “Fonctions” –> WebAdmin

Sélectionnez la base de données qui contient votre site internet. Si vous n’êtes pas sûr du nom de votre base de donnée, vous pouvez vérifier votre fichier de configuration (par exemple wp-config.php pour les sites sous WordPress, configuration.php pour les sites sous Joomla). Cliquez sur “Exporter” en haut de votre écran. Vous devriez repartir avec un fichier .SQL contenant toutes les données du site.

Pour télécharger manuellement tous les fichiers de votre site internet, y compris les thèmes, les plugins et les médias, vous pouvez utiliser un client FTP comme FileZilla que vous pouvez télécharger gratuitement ici.

Une fois que le logiciel est téléchargé et ouvert, basculer le menu Fichier et cliquez sur “Gestionnaire de site” puis sur “Nouveau site”. Vous aurez besoin de remplir les champs suivants:

  • Nouveau site: Entrez le nom de votre site
  • Hôte: Entrez votre nom de domaine
  • Port: 22 est le port par défaut pour le SFTP, laissez vide pour FTP ou mettez le port 21
  • Protocole: Sélectionnez l’une des options suivantes: Protocole SSH File Transfert SFTP ou protocole FTP
  • Type d’ouverture: Sélectionnez “Normal”
  • Utilisateur: Entrez votre nom d’utilisateur cPanel
  • Mot de passe: Entrez votre mot de passe cPanel

Cliquez sur “Connect” afin de vous connecter et pouvoir transférer vos fichiers. Il y aura un volet site local et un volet site distant. il vous faudra saisir tous les fichiers se trouvant sur le site distant et les faire glisser du côté site local.

Etape 3: Télécharger vos fichiers et importer votre base de données sur votre VPS

Il est temps de déplacer vos fichiers et base de données sur votre VPS.

Connectez vous au panneau de contrôle de votre VPS et ouvrez à nouveau PhpMyAdmin. Cliquez sur “nouvelle base de données” puis sur “importer”. Trouvez le fichier SQL que vous avez exporté plus tôt et cliquez sur “Go”. Vous pouvez également le faire par le biais de ligne de commande.

Pour télécharger les fichiers de votre site situé actuellement sur votre ordinateur local, ouvrez FileZilla, double clique sur les fichiers se trouvant sur le site local, glissez-déposez les coté site distant.

Etape 4: Pointez votre adresse IP sur votre VPS

Vous avez presque fini la migration, il est temps d’aller chez votre fournisseur de nom de domaine afin de modifier la valeur attribué à la Zone IP afin que ce dernier pointe vers votre nouveau VPS.

 

Voila, vous êtes désormais prêt et votre site est désormais accessible sur votre VPS, vous voila dans votre nouvelle maison

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :