Vous pouvez effectuer beaucoup d’optimisation différentes lorsqu’il s’agit d’accélérer votre site WordPress. Cependant, l’un des facteurs qui est souvent négligé est le nombre de recherche associé au DNS et son impact sur votre site Web. Il s’agit d’un élément important du calcul de temps total de chargement d’une page. Cet article va vous fournir quelques recommandations sur la manière de réduire le nombre de requêtes DNS afin d’accélérer le chargement de vos pages WordPress.

Pourquoi et comment le nombre de recherche DNS joue un rôle au niveau des performances de votre site WordPress ?

Qu’est ce que la recherche DNS ?

Afin de vous montrer ce qu’est une recherche DNS, vous devez dans un premier temps, en comprendre le fonctionnement. Le DNS ( Domain Name System) est essentiellement l’épine dorsale d’internet. Tous les sites Web et domaines que vous allez visiter sont tous mappés sur une adresse IP.

Lorsque vous tapez Google.com dans votre barre d’adresses, votre fournisseur de services internet va effectuer une requête DNS. Cela va permettre de demander les serveurs de nom associés au domaine. Le mappage sur l’adresse est ensuite effectué en coulisse par le serveur, ce qui vous permet ensuite de vous rendre sur le nom de domaine. Sans DNS, il vous faudra obligatoirement taper l’ip 216.58.217.207 pour accéder à Google.com.

En effet, lorsque vous naviguez sur un site Web, une recherche DNS est préalablement effectuée pour chaque domaine demandé. Cependant, une recherche DNS ne doit pas nécessairement être effectuée sur toutes les ressources.

Recherche DNS dans PingDom

Il existe différents outils de test tel que celui que nous allons voir, qui se nomme PingDom. Le DNS est représenté par la barre rose et est mesuré en millisecondes. Lorsque vous allez exécuter le site pour la première fois sur cet outil, il va effectuer une nouvelle recherche et va interroger l’enregistrement DNS du domaine en question afin d’obtenir son IP.

Ces recherches DNS vont entraîner un temps de chargement supplémentaire.En effet; rien ne peut se charger tant que les recherches DNS ne sont pas terminées.

Notez ci-dessous que la recherche DNS sur l’URL a pris 130.3 millisecondes.

Optimiser WordPress

Lorsque vous exécutez votre site Web par le biais de cet outil plusieurs fois, il met le DNS en cache dans la mesure où il connaît les informations IP et n’a pas à effectuer de nouvelles recherche. C’est la raison pour laquelle votre site apparait plus rapidement par la suite.

Recherches DNS dans GTMetrix

Chaque outil de test de vitesse de site Web fonctionne légèrement différemment, mais presque tous calculent les temps de recherche DNS pour vous. Voici comment les mêmes requêtes apparaissent dans GTMetrix. Le DNS est représenté par la barre verte et est mesuré en ms.

Optimiser WordPress

Recherche DNS dans WebPageTest

Voici un exemple utilisant WebPageTest. Il est assez courant que bon nombre de ces sites d’information ne soient pas très optimisés en raison de toutes leurs demandes externes. Mais comme vous pouvez le constater, le temps de recherche DNS sur leur site a probablement pris plus de temps que la totalité des sites. C’est pourquoi le DNS est important.

Optimiser WordPress

Comment réduire et accélérer les recherche DNS ?

Maintenant que vous en savez un peu plus sur le fonctionnement du DNS, nous allons vous montrer quelques recommandations sur la façon de réduire les recherches DNS et de les accélérer sur votre site WordPress. Sur certains outils de test de vitesse de sites Web, on parle parfois de “minimiser les recherches DNS.

Optimiser WordPress

1. Utiliser un fournisseur DNS rapide

Il est important de comprendre que, comme pour l’hébergement, il existe des fournisseurs de DNS plus rapides et plus lents. Cela doit être l’une des premières choses à vérifier. En règle générale, les DNS gratuits fourni par les bureaux d’enregistrement de domaines tels que GoDaddy et Namecheap sont très lents. Les fournisseurs DNS fonctionnent généralement comme un CDN. Ils ont plusieurs POP à travers le monde. Les grands fournisseurs DNS tels que Amazon, Cloudflare ont une infrastructure massive spécialement conçue pour le DNS avec des environnements à faible latence.

2. Modifier les valeurs TTL pour tirer parti du cache DNS

Heureusement, comme nous l’avons mentionné ci-dessus, grâce au cache DNS, vous n’avez pas à vous soucier des recherches qui se produisent à chaque chargement de page. Il s’agit vraiment de demandes initiales. Le cache DNS fonctionne de la même manière que la mise en cache de votre site WordPress. Le DNS est servi depuis le cache jusqu’à son expiration. La longueur du cache DNS est déterminée par ce qu’ils appellent une valeur de durée de vie (TTL). Plus la durée de vie est élevée, moins le navigateur devra effectuer une autre recherche DNS.

Les valeurs TTL peuvent être modifiées avec votre registraire de domaine ou votre fournisseur DNS tiers pour améliorer les temps de cache DNS. Il est important de noter que les FAI mettent également en cache le DNS. Vous trouverez ci-dessous quelques valeurs de durée de vie communes.

30 minutes à une heure sont généralement les valeurs de durée de vie les plus couramment utilisées. Cependant, certains fixent également leur durée de vie très basse pour permettre des mises à jour rapides. Cloudflare est un exemple dont la valeur par défaut est 5 minutes si vous utilisez leur durée de vie automatique. Il peut également être avantageux d’examiner vos différents types d’enregistrements DNS et de les définir en conséquence, en fonction de leur fréquence de modification. Voici un exemple:

  • Enregistrement A et AAAA: les changements plus fréquents, généralement de 5 minutes à une heure sont généralement acceptables.
  • Enregistrements cName: Presque jamais changer, un TTL plus élevé, comme 24 heures, est généralement bon.
  • Les Zones MX: changez moins souvent, un TTL élevé, comme 12 heures, est généralement bon.
  • Enregistrements TXT: changez moins souvent, un TTL élevé, comme 12 heures, est généralement bon.

Il n’y a vraiment pas de bonne ou de mauvaise réponse en matière de TTL. Toutefois, il peut améliorer votre temps de recherche DNS en choisissant un fichier TTL qui coïncide avec la fréquence des modifications apportées sur votre site.

3. Réduire le nombre de domaines (noms d’hôtes)

Le moyen le plus simple de réduire les recherches DNS sur votre site consiste simplement à vous débarrasser des requêtes qui interrogent différents noms d’hôte. Rappelez-vous, avec les recherches DNS, il ne s’agit pas du nombre de demandes, mais du nombre de domaines différents. Exécutez votre site WordPress avec un outil tel que Pingdom et déterminez si chaque demande est vraiment nécessaire. Puisque le DNS est un mappage d’un nom d’hôte sur une adresse IP, vous vous demandez peut-être pourquoi les gens ne pointent pas simplement sur une adresse IP. En effet, une adresse IP peut changer fréquemment, contrairement aux noms d’hôte.

4. Utiliser des services alternatifs avec un DNS plus rapide

Bien que réduire le nombre de domaines (noms d’hôte) soit plus facile à dire qu’à faire, nous vous recommandons d’examiner tout d’abord ceux dont le temps de recherche DNS est plus long.

5. Déplacer et héberger des ressources sur un CDN

L’un des moyens les plus simples de réduire les recherches DNS consiste à transférer le plus de ressources possible vers votre fournisseur de CDN. Si vous exécutez votre site via Pingdom, vous pouvez voir le nombre total de demandes par domaine . Comme vous pouvez le constater dans cet exemple, 93,8% des demandes concernent l’URL du CDN. Il y a une demande à l’hôte et une à Google Analytics. En déplaçant autant de ressources que possible vers le CDN, cela réduit le nombre de recherches DNS impliquées, réduisant ainsi les temps de chargement.

Optimiser WordPress

Maintenant, bien sûr, il ne sera pas toujours possible de tout déplacer vers votre CDN. Il y aura toujours des ressources ou des services externes que vous allez devoir charger à partir de leurs serveurs.

6. Profitez de la pré-extraction DNS

Une autre astuce pour accélérer les DNS consiste à utiliser le prélecture DNS. Cela permet au navigateur d’ effectuer des recherches DNS sur une page en arrière-plan . Vous pouvez le faire en ajoutant quelques lignes de code à l’en-tête de votre site WordPress. Voir quelques exemples ci-dessous.

<!-- Prefetch DNS for external assets -->
<link rel="dns-prefetch" href="//fonts.googleapis.com">
<link rel="dns-prefetch" href="//www.google-analytics.com"> 
<link rel="dns-prefetch" href="//cdn.domain.com">

7. Différer le chargement du JavaScript

Si vous retardez le chargement de JavaScript, cela peut empêcher le chargement d’éléments après le chargement complet du document. Cela ne réduira pas le nombre de recherches DNS requises, mais les empêchera d’être appelées immédiatement, ce qui peut accélérer l’expérience de l’utilisateur.

Dans WordPress, vous pouvez utiliser un plugin gratuit comme Javascript asynchrone pour différer le chargement de Javascript. Cependant, il est important de savoir que vous devrez probablement passer en revue et répertorier tous les scripts que vous souhaitez exclure de l’application différée.

Optimiser WordPress

Conclusion

Le DNS est souvent l’un des facteurs de performance négligés, mais il peut facilement contribuer à une grande partie  à l’amélioration du temps de chargement de vos pages. Avez-vous des conseils supplémentaire à donner concernant l’amélioration des performances? Si oui, n’hésitez pas à le partager en commentaire avec nous.

Si vous avez apprécié cet article, vous allez aussi adorer notre plateforme d’hébergement WordPress. Installez votre site Web en quelques minutes et bénéficiez d’un support 7 jours sur 7 de nos équipes techniques (Admin Système, développeurs Web). Laissez nous vous montrer la différence.

Découvrez nos plans.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :